Pour tout vous dire, je connais très mal la filmographie de Danny Boyle, mes seules références filmiques sur ce réalisateur sont Trainspotting et 28 days after. Je sais que The Beach est une bouse sans nom au vu des critiques, et je crois que Millions n'est pas sorti en France. Alors je ne ferais pas de grand discours sur le fait que Danny Boyle est un des grands réalisateurs de son époque et patati et patata., avec des mouvements de caméra digne des frères Lumière. Oups je m'égare...


Sunshine est à mon avis un bon film de Danny Boyle. Un film que je placerais à équidistance de Event Horizon et de Solaris (2002 ou 1974). Bon Solaris...je n'ai toujours pas fini de le regarder, m'étant lâchement endormi au bout d'une heure. Pourquoi Sunshine prend t-il sa place entre ces deux films à mon sens? Et bien, la tension que l'on ressent tout au long du film, ma fortement rappelée celle que j'ai ressentie tout au long du visionnage de Event Horizon. Du second, je pense que viennent tous les questionnement sur l'humanité. J'aurais pu citer Supernova pour l'histoire avec le soleil, mais ce film étant nul comme ce n'est pas permis je m'abstiendrais de tout rapprochement. Sunshine n'est pas exempt d'anachronismes, comme toute production de SF qui se respecte, mais ceux-ci n'enlèvent rien (ou si peu à mon sens) au suspense et à l'histoire. Une agréable surprise, puisque le film a été vu en solution de secours, le premier choix étant Norway of Life (scéance déjà commencée). A voir, même en DVD,les bonnes productions cinématographiques de SF se faisant assez rares.