Bon, jusque là, j'avais trouvé une super utilité aux journaux gratuits distribués dans les grandes villes : s'en servir de parapluie. Et oui, deux journaux au dessus de votre tête et votre superbe brushing est sauvé. Par contre, pour lire des trucs intéressants, c'est pas gagné.

Il se trouve que ce soir, oh!, j'ai oublié de prendre de la lecture, et que je n'avais pas envie de passer mon temps à ne rien faire dans le métro. J'ai donc pris un exemplaire de Directsoir, le gratuit du soir. Je me suis amuser à "analyser" le contenu politique du bousin en fonction des partis représentés :

Couverture : ''François Fillon remanie le gouvernement". On voit le bonhomme souriant, des dossiers à la main, photo très comm' quoi. UMP, donc.

Deuxième page : l'actu politique. Plein de petits articles :

  • L'article lié à la couv'. UMP.
  • Démission de Jupé. UMP.
  • Nombre de femmes à l'assemblée. Neutre.
  • Calendrier parlementaire. Plutôt UMP.
  • Royal se sépare de Hollande. PS, mais est-ce vraiment de la politique ?

Troisième page : l'actu France. Plein de petits articles :

  • Second life. Neutre.
  • Le Bourget. Neutre.
  • Xavier Darcos et les handicapés. UMP.
  • Nicolas Sarkozy et l'hommage aux résistants. UMP.

OK. Il reste donc coté actu française le dossier de trois pages sur Valérie Pécresse (UMP). Il est plutôt élogieux, agrémenté de jolies photos (Mme Pécresse dans son bureau, puis dans son jardin, et enfin dans une salle de réunion avec des gens de couleurs en arrière plan). En bonus, il reste la place pour un petit point de vue optimiste de sa politique donné par Philippe Pouletty, membre d'une fondation créée par l'UMP, reconnue d'utilité publique un peu plus tard par l'UMP, avant de devenir indépendante.

Et... C'est tout. Aujourd'hui, il n'y avait pas d'autre actualité que l'UMP. Reste quelques brèves en fin de certaines pages, mais elles sont souvent orientées (genre la TVA sociale, c'est le PS qui l'a inventé), et ce ne sont que des brèves.

Je suis un peu raleur, et j'aime chercher la petite bête. Allons voir qui dirige ce fameux France Soir. Président du conseil d'administration : Vincent Bolloré. Actionnaire principal : Bolloré.

Bon, pour ceux du fond qui ne comprennent pas, citons la page wikipedia courante : Durant la semaine du 7 mai 2007, un jet privé de Vincent Bolloré, un Falcon 900EX (immatriculé F-HBOL), a transporté à ses frais le nouveau président de la République française, élu le dimanche 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy et certains de ses proches en direction de Malte, pour qu'il y passe trois jours de vacances sur le yacht privé de 60 m de Vincent Bolloré, le «Paloma».

Nan, nan, nan, je n'ai rien contre l'UMP. Par contre, j'en ai contre ce tract caché diffusé tous les jours à 500 000 exemplaires...

Pour ceux qui veulent juger par eux mêmes : Directsoir en PDF